Cochercheur

Michael CappelloMichael Cappello, Ph. D., est professeur agrégé à la Faculté d’éducation de l’Université de Regina. À titre d’éducateur antiraciste, le travail de Michael se concentre sur le racisme et le colonialisme inhérents aux systèmes d’éducation tout en encourageant l’antiracisme, la réconciliation et la décolonisation. Ses recherches actuelles portent sur la façon dont les intervenants intègrent les perspectives autochtones dans les politiques et les pratiques de la maternelle à la 12e année, et sur le rôle des administrateurs scolaires pour soutenir de manière significative la réconciliation dans les écoles.

 


Theodore ChristouDr. Theodore Christou, Ph. D., est professeur en sciences humaines et enseignement d’histoire à l’Université Queen’s. Il est le doyen associé des études supérieures et de la recherche à la Faculté d’éducation avec des nominations conjointes aux départements d’histoire et d’études culturelles. Theodore est poète et auteur de plusieurs recueils de poésie. Il est en fonction à l’Association canadienne pour l’étude des fondements en éducation et il a été rédacteur en chef de plusieurs revues, y compris la Revue canadienne de l’éducation, la Revue de l’association canadienne pour l’étude de curriculum et Antistasis.


Marc-Andre EthierMarc-André Ethier, Ph. D. professeur au Département de didactique, Faculté des sciences de l’Éducation, Université de Montréal collabore en général avec Lefrançois. Les grands conseils de la recherche ont financé ses recherches sur le matériel didactique et les programmes d’études, le développement, par les élèves, des compétences liées à la pensée historienne et à l’AC, ainsi que la nature des compétences disciplinaires des enseignants en exercice et leur transposition en classe. Avec Boutonnet, Demers et Lefrançois, il pilote une recherche (CRSH) sur la façon dont les élèves utilisent le matériel didactique (incluant les jeux vidéos sérieux) et les effets de cet usage sur le développement de la pensée historienne et de l’AC. Il est rédacteur en chef de la Revue des sciences de l’Éducation.


David LefrancoisDavid Lefrançois, Ph. D., est professeur en sciences de l’éducation à l’Université du Québec en Outaouais. Ses recherches et publications analysent les contenus des programmes d’études, les méthodes et les moyens d’enseignement et d’évaluation de l’apprentissage en sciences sociales au primaire et au secondaire.
Il y a aussi: https://uqo.ca/accueil/fiche/david-lefrancois

 

 


Gabrielle LindstromGabrielle Lindstrom, Ph. D., (Weasel Head) est professeure adjointe en études autochtones à l’Université Mount Royal : perspectives canadiennes et internationales, éthique et protocole en matière de recherche. Ses recherches portent sur l’évaluation significative, les sans-abris autochtones, le SoTL : les parallèles interculturels, la résilience autochtone, la réforme de l’évaluation dans le domaine de la protection de l’enfance, la théorie anticoloniale et la pédagogie antiraciste.

 


John Sutton LutzJohn Sutton Lutz, Ph. D., est professeur au Département d’histoire de l’Université de Victoria, spécialisé dans la recherche sur le nord-ouest du Pacifique des années 1770 aux années 1970, vivement intéressé par les outils numériques et passionné d’enseignement. Il est l’un des co-directeurs fondateurs du projet Great Unsolved Mysteries in Canadian History.

 

 


Michael MarkerMichael Marker, Ph. D. (Arapaho) est professeur agrégé au Département des sciences de l’éducation de l’Université de la Colombie-Britannique et directeur des Études de cycles supérieurs des Premières Nations Ts”kel. Il a publié des essais, des articles de revues et des chapitres de livres sur l’ethnohistoire de l’éducation autochtone, la politique des connaissances autochtones, le racisme et le savoir écologique traditionnel appliqué au leadership autochtone sur le territoire Salish du littoral. Il a contribué au développement de l’école secondaire Lummi et a lancé le programme de formation des enseignants Oksale au Northwest Indian College. Il a reçu un prix de recherche Killam et a été l’artiste photographe vedette à l’exposition « Our Home and Native Land » au Liu Institute for Global Issues.


Heather McGregorHeather McGregor, Ph. D., est professeure adjointe en théorie des programmes à la Faculté d’éducation de l’Université Queen’s. Son portefeuille de recherches et de publications couvre les domaines de l’éducation dans l’Arctique et des peuples autochtones, la pensée historique et la conscience historique, et l’enseignement de l’histoire dans l’Anthropocène. Quelle que soit son orientation, Mme McGregor maintient son engagement et son intérêt à l’égard des principes de décolonisation de l’enseignement, de l’apprentissage et de la recherche.

 


Lorna R. McLeanLorna R. McLean, Ph. D., est professeure titulaire à la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent sur les représentations historiques de la citoyenneté et de l’éducation en citoyenneté mondiale, le genre, l’éducation en matière de paix et la pédagogie de l’enseignement de l’histoire.

 

 


Ian McKayIan McKay, Ph. D. (Dalhousie), F.R.S.C., L.R. Wilson Chair of Canadian History, enseigne à l’Université McMaster depuis 2015. Ses ouvrages traitent de tourisme et d’histoire, de militarisme et de commémoration, de libéralisme et de néolibéralisme et des mouvements canadiens et mondiaux d’histoire et de justice sociale. Il dirige l’Institut Wilson d’histoire canadienne qui aspire à repenser l’histoire canadienne à l’échelle transnationale.

 


Nicholas Ng-A-FookNicholas Ng-A-Fook , Ph. D.,est professeur en théorie des programmes à l’Université d’Ottawa. Ses recherches portent spécialement sur l’histoire biographique et les études des programmes. Il s’inspire de la recherche écrite biographique (ethnographie, histoire orale et enquête narrative) pour collaborer à différents projets d’histoire pédagogique avec les communautés d’Autochtones et d’immigrants de première génération. Il s’est engagé à répondre aux 94 appels à l’action lancés par la Commission de vérité et réconciliation en partenariat avec les communautés autochtones locales et les conseils scolaires. Il a copublié plusieurs ouvrages primés comme Oral History and Education: Theories, Dilemmas, and Practices. . Il anime actuellement le fichier balado Fooknconversation, où il interroge des collègues sur leur travail académique en rapport avec leurs expériences vécues dans le cadre et hors du cadre de nos cours et de nos recherches universitaires.


Kevin O'NeillKevin O’Neill, Ph. D., possède une formation en sciences de l’apprentissage et travaille avec des enseignants d’histoire de la région de Vancouver sur la recherche en classe depuis une vingtaine d’années, principalement en rapport avec le programme d’histoire amélioré par la technologie. L’un des principaux objectifs de ce travail est d’améliorer les concepts épistémologiques des étudiants dans le domaine de l’histoire.

 

 


Jennifer PettitJennifer Pettit, Ph. D., est doyenne des arts et professeure d’histoire et d’études autochtones à l’Université Mount Royal. Les intérêts de recherche de Jennifer portent principalement sur l’éducation et la politique gouvernementale pour les peuples autochtones et l’apprentissage fondé sur les ressources territoriales. Elle est également directrice de recherche pour le projet Great Unsolved Mysteries in Canadian History, lauréate du prix Pierre Berton.

 


David ScottLes recherches du Dr. David Scott portent sur la manière dont les éducateurs interprètent et répondent pédagogiquement aux nouvelles demandes curriculaires. Plus particulièrement, il s’intéresse aux directives récentes visant l’intégration des perspectives et expériences vécues par les communautés autochtones, ainsi que celles des communautés francophones. En entreprenant ce travail, il a cherché à comprendre les différents facteurs d’interprétation historiquement constituées et culturellement situées qui guident les croyances et les pratiques des enseignants.

 


Jennifer TinkhamJennifer Tinkham, Ph. D., est actuellement professeure adjointe d’éducation en sciences humaines à l’Univerité Acadia. Elle a publié plusieurs articles de revues et chapitres de livres sur l’éducation des Mi’kmaw en Nouvelle-Écosse, des critiques de l’histoire canadienne et des fermetures d’écoles rurales. Jennifer est une ancienne enseignante du primaire et travaille dans la formation d’enseignants en sciences sociales depuis 2006.

 


Jennifer TupperJennifer Tupper, Ph. D., a obtenu son baccalauréat en 1994 et son doctorat en 2004 de l’Université de l’Alberta. Elle a obtenu une M.A. en éducation de l’Université de Colombie-Britannique en 1998 avec une concentration en études des programmes. Elle a été formatrice d’enseignants, doyenne associée, puis doyenne à l’Université de Regina, et elle est actuellement doyenne à l’Université de l’Alberta. Ses recherches sur l’éducation en matière de citoyenneté, de traités et d’anticolonialisme ont été largement partagées et reprises par des éducateurs du monde entier.

 


Lee Windsor

Lee Windsor, Ph. D., occupe la Fredrik S. Eaton Chair des Canadian Army Studies à l’Université du Nouveau-Brunswick, au Gregg Centre for the Study of War and Society. Il travaille de concert avec Cindy Brown et Blake Seward au Gregg Centre’s War and the Canadian Experience Teachers Professional Development Program

 

 


Paul ZanazanianPaul Zanazanian, Ph. D., est professeur agrégé au Département d’études intégrées en éducation à l’Université McGill. Ses recherches portent sur l’examen des liens entre la conscience historique et l’édification des connaissances, le positionnement social et pédagogique des praticiens de l’histoire, et les questions d’identité, d’agence et de développement et de vitalité de la communauté.